france presby acousie
Informations

www.hein-test.fr

www.audiobus.fr

www.audition-infos.org

www.hear-it.org

 

ENQUETE UNISDA MALAUDITION ET ETATS DEPRESSIFS

 
 
Personnes sourdes et malentendantes : un plan doté de 52 millions d’euros sur trois ans
X. Darcos et N. Morano ont lancé le 10 février 2010 un plan 2010-2012 en faveur des personnes sourdes ou malentendantes, doté de 52 millions d’euros, a annoncé le ministère du travail dans un communiqué. Ce plan prévoit 52 mesures, destinées notamment "à améliorer la prévention, le dépistage, l’accompagnement au moment de la découverte d’une déficience auditive, à mieux prendre en compte la déficience auditive à tous les âges de la vie" et à rendre la "société plus accessible aux personnes sourdes ou malentendantes", explique le ministère. X. Darcos et N. Morano ont notamment annoncé la mise en place d’un centre relais par le CHU de Grenoble, qui doit être ouvert "avant fin 2010", pour que les personnes sourdes puissent accéder aux numéros d’appels d’urgence (le 15, 17, le 18 et le 112). Un budget de 2 millions a été arrêté pour cette mesure. L’avance du budget est faite par l’assurance maladie qui participe au financement au titre de l’accessibilité du 15 (Samu), explique le ministère du travail dans son dossier de presse. Une convention est aussi passée avec le ministère de l’intérieur afin de prévoir les modalités de remboursement de sa quote-part au vu de la proportion d’appels vers le 17 et le 18, ajoute-t-il. Le plan prévoit aussi la mise en place de dépistages systématiques pour les jeunes de 16-25 ans et pour les personnes autour de 60 ans. Une campagne pilote de dépistage renforcé sera testée dans trois académies auprès des collégiens et lycéens. Pour améliorer le dépistage, il est aussi proposé d’inscrire dans les priorités 2011 du programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) une thématique "handicap" dans "laquelle figurent notamment les conséquences du diagnostic néonatal et la prise en charge très précoce des enfants sourds et les conséquences de l’implant précoce chez les enfants sourds profonds". Des actions d’informations et de formation sur la surdité à destination des professionnels de l’enfance et des enseignants seront également mises en place par la direction générale de la santé (DGS). Un centre national de ressources sur la surdité, doté d’un site web, sera également ouvert en 2011 pour diffuser de l’information aux familles. Le plan prévoit également la création de trois nouveaux centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) dotés d’une compétence en matière de déficience auditive. Le plan octroie 4,05 millions d’euros pour ces centres. Des mesures sur la prévention des risques sont également annoncées : renforcement en 2011 des actions de contrôle en matière de lutte contre le bruit et les traumatismes sonores et le lancement par l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) en 2011 d’une campagne de sensibilisation aux risques liés à la musique amplifiée, pour laquelle 2,5 millions d’euros sont prévus. Il est également programmé un recensement par les Agences régionales de santé (ARS) des réseaux de professionnels sensibilisés aux troubles spécifiques des personnes sourdes, malentendantes ou devenues sourdes (au deuxième semestre 2010) ou encore la diffusion de recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) qui doivent être publiées en mars 2010 sur l’accompagnement des familles et le suivi de l’enfant de 0 à 6 ans. Un appel à projet en 2011 pour l’expérimentation, dans trois départements, de réseaux de santé tournés vers l’accueil et le suivi des personnes devenant sourdes doit également être lancé. Etude de la Drees sur la détresse psychologique Pour prévenir et accompagner la détresse psychologique des personnes sourdes dont le nombre de dépressions et de suicides est plus élevé que dans la population entendante, une étude sera menée par la Drees en 2011, avant l’élaboration en 2012 de référentiels nationaux sur la prise en charge de la détresse psychologique des personnes sourdes ou malentendantes, par la HAS. Un budget de 700.000 euros est consacré à cette mesure. Une plate-forme d’écoute pour les personnes souffrant de troubles particuliers de l’audition (acouphènes, hyperacousie...) devrait également être mise en place. Afin de mieux accompagner les personnes âgées sourdes ou malentendantes, il est prévu de conditionner dès 2010, l’octroi des aides à l’investissement attribuées aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) dans le cadre du plan d’aide à l’investissement de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) à la mise en accessibilité aux personnes sourdes. Le Comité économique des produits de santé (CEPS) devrait être chargé aussi en mars de proposer les modalités d’une amélioration de la prise en charge des appareillages pour les adultes devenus sourds. Ce plan sera suivi par un comité de pilotage "qui se réunira régulièrement sous l’égide du secrétaire général du comité interministériel du handicap". Un enfant sur 1.000 naît chaque année en France avec une déficience auditive, soit 700 enfants par an, indique le ministère dans son communiqué. On estime par ailleurs à 6,6% de la population le nombre de Français souffrant d’un déficit auditif, dont 88% sont devenus sourds ou malentendants au cours de leur vie. (source : www.hopital.fr)
 

 

Espace professionnels
Vous êtes un professionnel de l'audition ?
Inscrivez-vous sur le site FPA

Déjà Inscrit ? Identifiez vous:
.
Une fois le formulaire renseigné, vous recevrez sous quelques jours un courriel de confirmation de votre inscription.
Testez votre audition
0892 790 791 (0,34 €/mn)
Le seul test par téléphone fiable, validé par des médecins et des universitaires
www.hein-test.fr